Home » Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

by contributor
La meilleure enceinte de monitoring pour un studio

Écrit le 29 novembre 2019

Lorsqu’on travaille en studio ou home studio, deux options s’offrent à nous pour écouter ce qu’on produit : les casques, ou les enceintes de monitoring. Si l’utilisation du casque a des avantages, il a comme tout objet des inconvénients, comme le fait qu’il est plutôt fatiguant pour les oreilles et qu’il renvoie une image stéréo pas vraiment « réaliste », en créant deux voix séparées. 

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio

Il est vraiment recommandé d’utiliser des enceintes de monitoring, qui permettront d’avoir une approche du son plus globale. Le mieux étant de posséder les deux (casque et enceintes), et d’alterner régulièrement entre les appareils lors de vos mixs/masterings, pour bénéficier au mieux des avantages de chaque produits.

Aujourd’hui, nous allons traiter uniquement des enceintes de monitoring, en détaillant leur utilité, leur fonctionnement, puis nous finirons avec notre sélection des meilleures enceintes pour chaque budget.

1) Qu’est-ce qu’une enceinte de monitoring ?

Les enceintes de monitoring sont des enceintes dites « analytiques ». Elles permettent de travailler le son sans être affecté d’une coloration particulière « embellissante » comme un boost des basses par exemple, comme avec des enceintes dites « grand public ». 

Cela permettra  de distinguer mieux chaque élément dans le mix, d’obtenir le même rendu sur tous les appareils d’écoute, d’éviter les mauvaises surprises, et de pouvoir entendre avec précision et neutralité chaque fréquences et les travailler le plus parfaitement possible lors de étapes fatidiques du mixage puis du mastering. C’est le minimum pour espérer respecter les normes de mixage et obtenir un son qui sonne professionnel.

« Il existe deux grandes familles d’enceintes de monitoring: les passives et les actives »

 

Les enceintes passives ne contiennent pas de circuit d’amplification et doivent par conséquent êtres reliées à un ampli externe. Ce n’est de loin pas le choix le plus répandu car il faut bien connaître le matériel et son fonctionnement, mais le fait d’avoir un amplificateur externe va permettre de limiter les possibles nuisances électromagnétiques, et de choisir la meilleure combinaison entre les enceintes et l’amplificateur de votre choix.

Les enceintes actives sont beaucoup plus répandues, que ça soit chez les amateurs ou les professionnels. En effet, si il n’y a pas de différences au niveau du son, elles sont bien plus pratiques (vous n’avez en effet qu’à les brancher à votre carte son) vu qu’elles sont déja équipées d’un ou deux amplificateurs internes. C’est donc vers ces dernières qu’on vous suggère de vous orienter. C’est pourquoi il y aura uniquement des monitorings actives dans la liste de l’article.

2) Faut-il mixer au casque ou aux enceintes ?

Lorsque l’étape du mix arrive, il est important de se mettre dans les meilleures conditions qui sont à notre portée pour avoir le meilleur rendu possible.

L’utilisation du casque a des avantages, comme son aspect pratique, le fait qu’on n’ai pas besoin de traitement acoustique pour l’utiliser correctement, son prix peu élevé, le fait qu’il soit un peu plus précis que des enceintes dans les basses et pour repérer des éventuels petits « clics » dans le mix, et son image stéréophonique accentuée pratique pour certaines tâches de panning. 

Néanmoins, son image stéréo accentuée est aussi un défaut car elle n’est pas aussi réaliste que sur des enceintes. Sur le casque, chaque oreille est un canal séparé, les deux vont directement dans les oreilles sans se mélanger comme dans des enceintes. 

Les avantages des enceintes sont donc leur réalisme, notamment au niveau de la stéréo, leurs basses fréquences profondes, et le fait qu’elles soient plus pratique pour appliquer les EQ et les effets. Leurs défauts sont le coût, l’encombrement, et le fait qu’on ai besoin d’un traitement acoustique pour les faire bien sonner.

On vous conseille donc de faire comme les pros, et de faire l’acquisition des deux si possible, vous pourrez ainsi combiner les avantages des deux options et « annuler » leurs défauts, en alternant plusieurs fois de mode d’écoute lors de votre mixage.

3) Comment choisir vos enceintes ?

Il existe plusieurs caractéristiques pour choisir vos enceintes de monitoring:

  • La taille du woofer: pour restituer les basses fréquences
  • La taille des enceintes: proportionnelle à la taille de la pièce
  • La plage de fréquence: de bonnes enceintes doivent être plates sur l’ensemble des fréquences audibles
  • Le taux de distorsion: le plus bas sera le mieux
  • La qualité / technologie des tweeters

La taille du woofer : Chargé de restituer les basses fréquences et les bas médiums, son diamètre définira la fréquence qu’il atteindra dans les basses (plus le diamètre est élevé, plus il atteindra des fréquences graves bien entendu).

La taille des enceintes n’est pas forcément synonyme de qualité, vu que pour sonner le mieux possible, elle devra être proportionnelle à la taille de votre pièce dans laquelle vous travaillez : Si vous êtes dans un tout petit espace, un woofer de 5 sera idéal. En effet, si le woofer est trop grand, la réponse en basses fréquences sera trop élevée et empêchera d’obtenir des résultats impeccables, notamment à cause de basses parasites.

Si au contraire, vous disposez d’une grande pièce, vous pouvez opter pour des monitorings de 8 pouces, qui devront fonctionner à volume plus élevé pour avoir le meilleur son possible, avec des basses fréquences assez profondes. Si vous êtes dans une pièce moyenne, optez donc pour une taille de woofer moyenne, de 6,5 ou 7 pouces.

Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Plage de fréquence : De bonnes enceintes doivent être plates sur l’ensemble des fréquences audibles (de 20 à 20000 hertz), cela signifie que toutes les fréquences doivent avoir la même présence dans le spectre, sans qu’une ou plusieurs fréquences soit accentuées ou au contraire atténuées par défaut. Tout d’abord, regardez la plage de fréquence sensée être atteinte par les enceintes publiée par le constructeur.

Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

On cherchera des enceintes avec la plage de fréquences la plus large possible, et surtout à ce que les basses descendent le plus bas possible, de manière à avoir un son bien profond. Des bonnes enceintes doivent atteindre environ les 50 hertz ou moins au niveau des basses.

 Si ça n’est pas le cas, faire l’acquisition d’un subwoofer (caisson de basse) peut être la solution, mais ce n’est pas recommandé, car il est possible qu’il soit un petit peu imprévisible.

Taux de distortion : Également généralement communiquée par le constructeur, le THD (pour Total Harmonic Distortion) est en gros le niveau « naturel » de distortion de l’enceinte. Si ce n’est pas un critère primordial, ça peut être intéressant de comparer plusieurs enceintes aux caractéristiques similaires en fonction de ce THD. Le taux le plus bas sera le mieux.

Qualité/technologie des tweeters : Un tweeter est un tout petit haut parleur qui sert à faire sonner les aigus et les hauts médiums (2000 Hz et au delà).

Il est généralement situé au dessus du woofer. Souvent fabriqués avec des matériaux précieux et des technologies propres à chaque constructeurs, il en existe 2 types principaux :

– Les twitters à dôme sont les plus répandus, et disposent comme leur nom l’indique d’une membrane en forme de cône, d’une taille de 20 à 30 mm en général. Il en existe en matières souples et rigides et sont connus pour avoir un son un légèrement vivant et musical, c’est pour ça qu’on retrouve des tweeters de ce type dans les enceintes d’écoutes dites « domestiques ».

– Les twitters à ruban sont constitués d’une membrane plane, sont moins répandus et sont souvent présents sur des enceintes haut de gamme. Ils ont un son vraiment précis et neutre, ce qui peut être quelque peu ennuyant pour les oreilles.

4) L’importance de votre pièce et de l’acoustique

Avant toute chose, il est extrêmement important d’avoir un bon traitement acoustique et un bon placement de ses enceintes, car même des enceintes haut de gamme sont inutiles si ces deux critères ne sont pas pris en compte avec attention.

L’acoustique de la pièce : Avant de parler du traitement, il faut parler de l’emplacement dans votre pièce de travail. Si vous êtes dans une pièce rectangulaire, ce qui est le cas la plupart du temps, orientez votre bureau dans le sens de la longueur de la pièce, pour ne pas que le son rebondisse de trop derrière vous.

Évitez à tout prix les petites pièces carrées, c’est un vrai piège à fréquences et ça ferait rebondir les sons dans tous les sens. Retenez donc que le plus spacieux et le moins symétrique est le mieux.

Le traitement acoustique est la modification de l’intérieur d’une pièce dans le but de corriger (supprimer ou atténuer) un maximum de défauts acoustiques de la pièce, comme la réverbération des sons, ou les résonances dans les basses. 

Pour ce faire il faut placer des panneaux acoustiques sur les surfaces planes (murs, plafond, fenêtres…), qui vont empêcher ces fameuses réverbérations. Il existe aussi des bass trap (pièges à basses) qui se placent dans les coins. Il est possible de tout fabriquer soit même pour réduire grandement les coûts, il existe plein de tutos sur le net.                     

Le bon placement des enceintes : Une astuce simple pour bien placer les enceintes est de les orienter pour former un triangle équilatéral avec votre tête. En effet, les enceintes ne doivent pas être parallèles au mur situé derrière elles.

Il faut aussi éviter de placer les enceintes à moins de 30 cm du mur le plus proche, surtout si elles possèdent un évent arrière. Vous pouvez également les orienter légèrement vers de haut, de sorte à ce qu’elles soient dirigées au maximum vers vos deux oreilles.

Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Pour aller plus loin, vous pouvez faire l’acquisition d’accessoires qui vous permettrons d’augmenter encore la qualité d’écoute. En effet, si vos enceintes sont posées à même votre bureau, ça créera du bruit et des vibrations sur votre bureau. La solution peut être de se tourner vers des mousses à poser sur le bureau, ou bien des pieds à situer de part et d’autre du bureau.

Il est très important également de penser à se procurer des câbles de haute qualité, ça serait dommage de gâcher la qualité finale à cause des câbles.

Quelle est la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

5) Exemples d’enceintes de monitoring à prix abordable

 

Yamaha HS 8 :

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Avec son son design noir mat et son woofer blanc, la Yamaha HS est un incontournable des home studios. Elles sont équipées d’un woofer de 8 pouces et d’un tweeter à dôme de 1 pouce. Elles sont bi-amplifiées et s’adaptent facilement à la géometrie de votre pièce de travail grâce à ses presets situés à l’arrière, qui permettent de gérer (atténuer ou augmenter) les basses et les hautes fréquences.

La caisse est faite en MDF, un matériau dense qui permet de limiter les résonances. Elles sont équipées d’entrées symétriques et asymétriques en Jack et XLR, pour permettre de brancher diverses sources comme une console de mixage, des claviers, une interface audio ou autre matériel musical. Ses dimensions sont de 250 x 390 x 334 mm et 10,2kg l’unité.

Leur réponse en fréquence est de 38Hz à 30kHz.

Si elles sont devenues aussi célèbres, c’est que les Yamaha HS8 ont une excellente restitution des médiums et des aigus, une neutralité exemplaire, une grande puissance mais peu de distortion, et une excellente image stéréo. Si elles devaient avoir un léger point faible, c’est qu’elles ont quelques petits soucis dans les basses mais ça reste de super enceintes.

Elles existent aussi en 5 pouces (HS5) et  6,5 pouces (HS7)

Acheter Yamaha HS8

Adam Audio A8X

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Avec son design ultra moderne et son woofer en carbone et fibre de verre, Adam Audio propose un véritable produit haut de gamme. Les A8X sont équipées d’un tweeter à ruban issu de la technologie X-A.R.T, d’une précision analytique redoutable et d’un woofer de neuf pouces, qui amène du coup plus de basse que ses petites soeurs les A7X et leur woofer de sept pouces. Elles disposent d’une entrée XLR et d’une entrée RCA.

Leur réponse en fréquence est de 38Hz à 50kHz. On a affaire à de grosses enceintes : 255 x 400 x 320 mm et 12,8 kg, qui conviendront évidemment mieux à une pièce assez grande. Même si elles coûtent un peu cher, elles ont tout de même un excellent rapport qualité prix, et ont reçu plusieurs prix pour leur qualité.

Les AX existent aussi en 3,5 pouces (A3X), en 5,5 (A5X), en 7 pouces (A7X), et en deux fois 7 pouces (A77X).

Les gros points forts de ces enceintes sont la précision et la neutralité du son dans chaque gamme de fréquence, son excellente réponse stéréo et sa qualité de fabrication haut de gamme.

Acheter Adam Audio A8X

Focal Alpha 65

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Conçues en France, les enceintes de monitoring Focal Alpha sont des enceintes à deux voies actives connues pour leur polyvalence en terme de styles de musique qu’elles sont capable de faire sonner. Elles sont équipées d’un tweeter à dôme inversé en aluminium et magnésium et d’un woofer de 6,5 pouces en polyglass, une technologie qui consiste à appliquer des microbilles de verre sur de la pulpe de cellulose, ce qui apporte une superbe définition dans les médiums.

Les Alpha disposent d’une entrée XLR et d’une entrée RCA, et ont une correction de fréquence manuelle au dos, qui permet d’avoir un meilleur son si l’enceinte est trop proche d’un mur par exemple. Comme vous pouvez le voir sur la photo, les enceintes disposent d’un évent frontal.

Ses points forts sont une faible directivité, une très forte neutralité sonore et très peu de distortion, une faible consommation en électricité et un son identique à faible ou à fort volume, c’est notamment ce qui lui a valu de nombreux prix. Ses dimensions sont de 348 x 252 x 309 mm et 9,4 kg. Sa réponse en fréquence va de 40 à 22k Hz.

Un de leur atouts est le rapport qualité prix car elles sont parmi les mieux notées des sites spécialisés sans pour autant être hors de prix.

Elles existent aussi en 5 pouces (Alpha 50), et en 8 pouces (Alpha 80).

Acheter Focal Alpha

Focal Shape 65

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Les modèles Shape sont la gamme au dessus des Alpha, et sont entièrement frabriquées en France. Elles sont reconnaissables au premier coup d’oeil grâce à leur superbe plaquage en noyer véritable arrondi sur le dessus et leur woofer en lin. Elles sont connues pour leur qualité, leur précision et leur neutralité sonore extrêmement impressionante. Elles ont également reçu de nombreux prix pour leur qualité sonore.

Toutes les gammes de fréquences sont parfaitement respectées des ultra basses aux ultra aigus, notamment grâce à des innovations comme un tweeter en « M » qui diminue encore la directivité et la distortion, une membrane « sandwich flax » en lin, qui lui donne un rendu haut de gamme et un style vraiment propre à ce modèle.

 Les Shape disposent d’une entrée XLR et d’une entrée RCA, et ont une correction de fréquence manuelle au dos, qui permet d’avoir un meilleur son si l’enceinte est trop proche d’un mur par exemple.

À l’intérieur, on retrouve un double radiateur passif, qui permet de ne pas avoir d’évents et donc d’être placé devant un mur, une excellente maîtrise du champs magnétique avec la technologie N.I.C et une suspension TMD qui permet de réduire la distortion dans les hautes fréquences et d’améliorer l’image stéréophonique. Ses dimensions sont de 218 x 285 x 355mm et 8,5 kg et sa gamme de fréquence est de 40 Hz à 35k Hz. 

Comme la gamme Alpha, les Focal Shape sont dispo aussi en 5 pouces (Shape 50), et en 8 pouces (Shape 80), mais aussi en version Shape twin, des enceintes constituées de deux hauts parleurs de 5 pouces.

Acheter Focal Shape

Mackie CR4BT

la meilleure enceinte de monitoring pour un studio ?

Les Mackie CR4BT sont des enceintes de monitoring d’entrée de gamme qui ont un excellent rapport qualité / prix et qui conviendront parfaitement aux débutants. Elles sont reconnaissables grâce à leur style affirmé noir et vert et celles-ci ont la particularité d’être connectable via bluetooth. Ce sont des petites enceintes avec un woofer de quatre pouces et un tweeter de 0,75 pouces qui conviendront bien aux home studios et aux petits espaces.

Les CR vous permettent d’obtenir un son neutre et précis dans toutes les situations. Sa conception avec le potentiomètre de volume et l’entrée casque à l’avant permette des utilisations variées sans prendre de place, pour la mao mais aussi pour jouer par exemple.

Leur réponse en fréquence est de 70 hz à 20k Hz, et elles sont équipées d’une entrée jack 6,3, d’une entrée mini-jack 3,5, et d’entrées RCA.

De dimensions 224mm x 156mm x 185mm, elles sont parfaites pour les petits espaces, et ont un très bon son pour des enceintes de cette taille.

Néanmoins, ces enceintes ne conviendront pas à des professionnels ou à des novices recherchants un son se rapprochant d’un son de studio.

Acheter Mackie CR4BT

Conclusion

En conclusion, choisir des enceintes de monitoring qui correspondent à vos besoins est très important. Une fois que vous avez un budget en tête, comparez les enceintes et leurs caractéristique qui sont dans vos prix, avec les conseils expliqués ci-dessus. Si possible, essayez plusieurs paires d’enceintes en magasin ou chez des amis, c’est toujours plus simple pour se décider ou bien lisez les notes et les avis sur le net.

N’oubliez pas que le placement et l’acoustique de votre pièce sont primordiaux si vous voulez exploiter pleinement le potentiel de vos moniteurs. On ne vous conseille pas d’en acheter des bas de gamme, car si vous n’avez pas assez de budget, il vaut largement mieux investir dans un bon casque de studio que dans des mauvaises enceintes.

Il est aussi bon à savoir pour éviter les mauvaises surprises que la grande majorité des cas, le prix des enceintes est affiché pour l’unité et non pour la paire.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis

You may also like

Leave a Comment