Home » Quelle structure choisir pour distribuer sa musique ?

Quelle structure choisir pour distribuer sa musique ?

by moderator
Quelle structure choisir pour distribuer sa musique en ligne ?

Il existe plusieurs moyens de distribuer sa musique. Évidemment, vous pouvez passer par un label afin qu’il la distribue pour vous, mais il existe des services sur internet qui peuvent le faire également en toute indépendance. Avec cet article, nous allons essayer d’éclaircir ce sujet et d’introduire au mieux les différentes possibilités pour distribuer sa musique.

Gardez bien à l’esprit qu’en tant qu’artiste indépendant, plus votre stratégie de sortie est solide plus vous aurez de chances de faire connaître rapidement votre musique > En savoir plus.

Sous quelle forme distribuer sa musique ?

Lorsque l’on parle de vente de musique sur internet, il y a 2 grandes possibilités :

Le téléchargement

Quand on dit téléchargement de musique, c’est la transmission d’un fichier audio d’internet à un disque dur. De nombreuses plateformes existent pour télécharger légalement des fichiers audio, ceux-ci seront listés dans la partie « les sites de ventes » de cet article. Dans ce cas, l’internaute paye pour obtenir le fichier audio.

Certains sites de téléchargement proposent des alternatives comme le téléchargement illimité pendant un mois moyennant le prix d’un abonnement ou encore des sites qui proposent de télécharger des fichiers son qui ne seront lisibles que pendant une durée limitée.

Le streaming

Le streaming permet de lire un fichier audio sans le télécharger. Il nécessite une connexion internet. Deux formes de streaming ont vu le jour : le streaming gratuit, où vous pouvez écouter de la musique gratuitement, ces plateformes se rémunèrent grâce à la publicité. Le streaming payant, où vous payez un abonnement et en contrepartie vous pouvez écouter de la musique en ligne sans publicité et en haute qualité. Sur certaines de ces plateformes vous pouvez même écouter vos playlists quand vous êtes hors ligne.

À l’aide de quel service distribuer sa musique ?

Distribuer sa musique peut se faire de 3 manières différentes :

Distribuer sa musique via les Sites de Ventes ( distribution directe )

Vous négociez les conditions de rémunération, les reportings… en direct avec le vendeur. Cela a l’avantage d’être direct, donc très réactif, il n’y a pas d’intermédiaire donc c’est plus lucratif. Les inconvénients sont que si vous vendez sur plusieurs plateformes à la fois, cela prend beaucoup de temps de gestion, c’est long à mettre en place parce que tout est différent en fonction des sites (mise en place, reportings…).

Chez les distributeurs directs classiques, iTunes est le leader. Le prix de la vente d’un titre est de 0,99$ et le prix de la vente d’un album est de 9,99$. S’inscrire pour vendre vos musiques sur iTunes est gratuit.

Les autres sites de vente les plus connus sont : Amazon, Google play, Beatport, TrackItDown, Fnac Music…

Cette solution n’a pas été créée pour les artistes auto-producteurs qui sont censés donner leur temps pour la création artistique et non pas pour la commercialisation de leurs œuvres, elle est donc surtout utilisée par les labels et les majors. En outre, même si c’est très utilisé par des labels de toutes tailles, les négociations sont facilitées par un poids important.

Si vous recherchez un site de vente direct différent, vous avez également la solution Bandcamp pour les artistes indépendants. Vous pouvez avoir la mainmise sur vos créations : la vente est faite au titre ou à l’album, en streaming/téléchargement/physique, vous pouvez personnaliser votre page un peu à la façon d’un Myspace… Vous pouvez même vendre des produits dérivés.

Avantage : Vous pouvez collecter des adresses mails en échange d’un téléchargement, mettre des hashtags, tracer votre musique, développer un communauté de fans…

Inconvénient : Les grands sites très connus comme iTunes font de l’ombre à Bandcamp. Les consommateurs vont avoir plus confiance en ces grosses plateformes qu’en Bandcamp. Ils vont donc avoir tendance à écouter plutôt qu’acheter.

Distribuer sa musique via les Agrégateurs

Distribuer sa musique via les agrégateurs représente un gain de temps pour les artistes, producteurs de musique et labels indépendants. Vous vous inscrivez et la plateforme se charge de commercialiser vos titres sur des sites de téléchargement. Pour la plupart, vous vendez à l’album ou au titre. L’agrégateur se rémunère soit par des frais de mise en ligne, soit par un pourcentage sur les ventes. L’avantage est qu’il fait gagner énormément de temps, l’inconvénient c’est qu’il n’y a pas de services annexes ni de suivi. Il existe différents agrégateurs qui proposent des services variés, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux :

  • Ditto Music : Vous reverse 100 % du revenu de vos créations. Vous n’avez qu’à payer un certain prix pour vendre votre single (8,11€), EP (16,22€), album (27,04€) ou illimité pendant 1 an (67,60€). Vous pouvez être alors distribués sur des sites comme iTunes, Google Play, Deezer, Shazam, Spotify… Vous devez payer de nouveau (entre 1,35€ et 8,11€) pour apparaître sur des plateformes telles que Muve, JB-Hifi, Beatport…

    Avantage : Vous recevez 100 % du revenu de ce que vous vendez

    Inconvénient : Si vous ne vendez pas, vous perdez l’argent que vous avez misé au départ. En outre, vous devez payer un supplément pour être présent sur certaines plateformes
  • Wiseband : Vous avez le choix des sites de téléchargement sur lesquels vous vendez vos œuvres. Vous payez 29€ par album et 10€ par single et Wiseband prend 9 % de commission sur les ventes. Vous recevez des royalties sur vos vues YouTube. C’est non exclusif et sans engagement, vous n’avez pas de frais de suppression.

    Avantage : Vous avez le choix de la plateforme, c’est non exclusif et sans engagement

    Inconvénient : Vous payez à la fois des frais pour mettre votre album/single en ligne et Wiseband prend une commission sur vos ventes
  • Zimbalam : Vous pouvez suivre vos ventes et vos campagnes de promotion grâce à des outils de statistique, l’inscription est de 34,99€ avec une commission de 10 % sur les royalties. Les contrats sont sans exclusivité, vous restez donc propriétaires de votre musique.

    Avantage : Vous recevez 90 % de vos royalties, sans exclusivité.

    Inconvénient : L’inscription est assez chère : 34,99€
  • Tunecore : Vous vendez vos musiques sur les plateformes habituelles : Itunes, Spotify, Amazon Music… les fais d’inscription sont de 9,99$ (8,75€) pour un single et 29,99$ (26,29€) pour un album en revanche, l’entretien d’un album est de 49,99$ (43,82€) ou 9,99$ par titre par an. Vous gardez 100 % de vos royalties et de vos copyrights. Vous pouvez gagner de l’argent grâce à Youtube… Vous avez des rapports mensuels gratuits pour voir où en sont vos ventes.

    Avantage : Vous récupérez 100 % des revenus de vos ventes

    Inconvénient : L’entretien d’un album est de 49,99$ alors qu’il n’y a aucun frais d’entretien sur quasiment tous les autres agrégateurs

    Grâce à Groover – la plateforme de mise en relation entre les pros de l’industrie musicale et les artistes indépendants – bénéficiez d’une réduction de 50% via ce lien pour une première distribution sur Tunecore ou avec le code promo GROOVER50 pour la distribution de votre prochain morceau/album.

    > En savoir plus sur Tunecore
  • Songflow : Simple d’utilisation, orienté social medias. Pour 5€ par musique par an, vous récupérez l’ensemble de vos revenus. Vous conservez l’intégralité de vos droits sur votre création et vous pouvez les retirer quand vous voulez de la plate forme.

    Avantage : Vous gardez 100 % de vos revenus

    Inconvénient : Vous payez 5€ par musique par an, c’est un avantage si vous n’avez pas beaucoup de titres à vendre mais un inconvénient si vous avez plusieurs albums
  • CD Baby : Vous pouvez vendre votre musique dans des magasins de musique, sur des sites de téléchargement ou de streaming, sur Youtube, sur votre propre site web et page Facebook… Le prix est de 14,95$ (13,12€) par single et 59$ (51,80€) par album. Il existe une option gratuite où vous ne vendez que sur CDBaby.com, sur votre page Facebook et sur votre site web. Il n’y a aucun frais annuel.

    Avantage : Vous récupérez la totalité de ce que vous vendez

    Inconvénient : Vous devez payer assez cher pour mettre en vente un de vos singles ou albums
  • Imusiciandigital : leur grille de tarifs est pensée pour évoluer avec la carrière et les objectifs des artistes et labels. Ils proposent trois forfaits à la sortie (Starter, Regular, et Rockstar) vous permettant de distribuer votre musique sans frais annuel, de bénéficier du support client et d’obtenir vos codes isrcs et ean gratuitement. Leur prix est croissant en fonction du nombre de plateformes (1 ou toutes, soit plus de 200) et de la commission prélevée sur vos ventes (de 0% à 30%).

    Avantage : Leur grille de tarifs est pensée pour évoluer avec la carrière et les objectifs des artistes et labels

    Inconvénient : La commission prélevée sur vos ventes peut aller jusqu’à 30 %

    Profitez de 10% de réduction sur IMusician Digital avec le code promo IMD-GROOVER

    > En savoir plus sur IMusician Digital

Il existe de nombreux autres agrégateurs qui proposent des services et des prix différents, à vous de voir en fonction de ce que vous pensez être le plus intéressant. Ces solutions sont pratiques pour les petits labels ainsi que pour les artistes indépendants. De plus, le service est assez abordable.

Distribuer sa musique via les Distributeurs Digitaux

Les distributeurs digitaux sont comme les agrégateurs mais en plus performant. Ils proposent, à côté de la vente de vos morceaux, tout une panoplie de services. Ils ont un pouvoir de négociation pour mettre en avant vos morceaux sur les sites de téléchargement, ils ont une stratégie digitale adaptée à votre positionnement et ils ont tout une partie de conseils techniques et juridiques. Les prix pour ces distributeurs se négocient en fonction de l’artiste ou du label et de ses besoins.

  • Believe Digital : Ils sont considérés comme les leaders du marché. Une équipe de professionnels de la musique s’occupe de vos musiques pour la promouvoir, le réseau de distribution inclut les services de musique numérique (iTunes, Amazon, Deezer, Spotify…), de streaming vidéo (Youtube, Dailymotion…) et de téléphonie (Vodafone, Orange…)
  • Idol : Sélection des collaborateurs afin d’offrir un service plus proche et personnalisé, ceux-ci sont accompagnés dans toutes les étapes de la distribution et même plus. La distribution se fait à l’international, une expertise spécifique sur la vidéo est effectuée… Les ventes sont suivies, Idol propose des sites de ventes en ligne, des outils pour gérer les chaînes Youtubes… Ils disposent également d’une expertise marketing.
  • Ioda : Ils ont des équipes vente et marketing qui permettent l’accroissement de la notoriété, de la visibilité, la fidélisation des fans, le boost des ventes. Ils font en sorte de placer les musiques dans des vidéos ou publicités. Il y a une aide en ce qui concerne la gestion des droits, qui est un domaine compliqué.

Cette solution est très pratique pour les labels de taille moyenne ou les projets personnels à fort potentiel.

Vous aimeriez signer en label ? Groover, plateforme de promotion musicale, vous permet de contacter les meilleurs labels et pros de l’industrie musicale avec une garantie de réponse sous 7 jours.

Voilà, vous êtes prêts à vendre votre musique sur la toile. Cependant attention, le tout n’est pas seulement de choisir sa plateforme de distribution. Vendre sa musique sur internet ne se fait pas du jour au lendemain, il existe toute une partie stratégique à ne pas bâcler : qualité du son (.wav,16bits, 44100htz), qualité du visuel, ordre des musiques s’il s’agit d’un album, metadatas (informations digitales de la musique : titre, interprète, auteur, compositeur, producteur, ISCR…).

> Retrouvez plus de conseils sur Soonvibes

You may also like

Leave a Comment